ZOMBIE STRIPPERS - FILM DE JAY LEE - 2008 - COMEDIE HORRIFIQUE SEXY, FILM EROTIQUE ET GORE, PORNO-STAR ET JEUNES FILLES DENUDEES POUR STRIP-TEASE DE ZOMBIES, BONUS PHOTOS JENNA JAMESON

Publié le par ARTONIGHT

Affiche originale américaine de Zombie Strippers


ZOMBIE STRIPPERS


INFORMATIONS
  • Réalisation: Jay Lee
  • Scénario: Jay Lee
  • Production: Stage 6 Films + Larande Productions + Production Headquarters
  • Année de production: 2008
  • Nationalité: USA
  • Genres: Horreur / Comédie / Sexy
  • Durée exacte de la version intégrale (USA): 1h35
  • Durée exacte de la version censurée (France): 1h31
  • Date de sortie officielle aux USA: 18 avril 2008
  • Date de sortie officielle en France: 20 mars 2008 (direct to video)
  • Site officiel en anglais du film Zombie Strippers

CASTING / DISTRIBUTION DES RÔLES PRINCIPAUX
  • Jenna Jameson (Kat la Meilleure Strip-teaseuse)
  • Robert Englund (Ian Esco le Patron du Club)
  • Jennifer Holland (Jessy la Strip-teaseuse Apprentie)
  • Roxy Saint (Lillith la Strip-teaseuse Gothique)
  • Jeannette Sousa (Berenge la Strip-teaseuse Farouche)
  • Shamron Moore (Jeannie la Strip-teaseuse Jalouse)
  • Penny Drake (Strip-teaseuse Sox)
  • Whitney Anderson (Strip-teaseuse Gaia)
  • Carmit Levité (Mme Blavatski la Chef d'Equipe)
  • John Hawkes (David l'Amoureux de Jessy)
  • Brad Milne (Chushfeld le Mexicain)
  • Jean Alex Gonzalez (la Meneuse des Soldats)
  • Zak Kilberg (Byrdflough le Soldat Mordu)
  • Laura Bach (la Soldat Sexy)
  • Jessica Custodio (la Soldat Asiatique)

TYPES DE PUBLIC
  • Accord parental: France (version censurée)
  • +15 ans: Australie (version?)
  • +16 ans: Pays-Bas + Argentine (version?)
  • +17 ans: USA (version intégrale)
  • +18 ans: Allemagne (version censurée) + UK + Italie + Irlande + Finlande + Japon + Corée du Sud + Nouvelle-Zélande
  • +21 ans: Singapour (version censurée)

Jenna Jameson


LE SYNOPSIS DE LA REDACTION


Dans un futur proche, George W. Bush vient d'être élu président des Etats-Unis pour la 4ème fois consécutive. Malgré un problème au niveau des votes électroniques en Floride, la chef de la justice Jenna Bush valide l'élection. Avec cette nouvelle administration, un amendement est déposé pour interdire les clubs de strip-tease et la nudité publique. Et pire, les troupes américaines sont toujours engagées dans les guerres d'Irak, d'Afghanistan, du Liban, d'Iran, de Syrie, de Libye, du Pakistan, du Venezuela, de France, du Canada et d'Alaska...


Jenna Jameson


Basée au Nebraska dans la petite ville de Sartre, une entreprise spécialisée dans le domaine scientifique a trouvé une solution pour pallier au manque de soldats. Un virus capable de redonner vie aux militaires morts afin de les transformer en guerriers zombies invincibles et peu coûteux en entretien. Mais lors d'un accident, les zombies se répandent dans le centre de recherche et commencent à dévorer les scientifiques. Un commando est envoyé sur place pour les neutraliser, mais l'un des soldats est mordu à la main par un mort-vivant. Pour ne pas être exécuté par ses camarades, il s'échappe et trouve refuge dans un club de strip-tease clandestin, le Rhino. Malheureusement il se transforme bien vite en zombie et mord la jeune strip-teaseuse star du club, Kat. La contamination ne fait que commencer et les clients n'en sortiront pas indemnes...


Jenna Jameson


L'ANALYSE CRITIQUE DE LA REDACTION


Parler de Zombie Strippers donne forcément le sourire aux lèvres, que l'on ait aimé ou non. Il faut d'abord se mettre en tête que Zombie Strippers se déclare être ouvertement une série B érotico-gore aux allures "grindhouse" (à la mode depuis que le duo Tarantino-Rodriguez a mis le plat au goût du jour). En ce sens, ce film délirant écrit ET réalisé par Jay Lee (jusque là abonné aux réalisateurs anonymes) est une vraie réussite et un pur délice de mauvais goût.

Dans Zombie Strippers, tout est à prendre au second degré. Celles ou ceux qui se prennent au sérieux, qui ont un humour étriqué ou une perception quelque peu (f)rigide peuvent passer leur chemin. En ce qui concerne le nombre de neurones en état de marche dans le cerveau, cela importe bien peu devant ce scénario pop corn. Mais celles et ceux qui veulent un film original, torride, gore, idiot, décalé et déjanté doivent à tout prix découvrir Zombie Strippers. La gente masculine à tendance hétérosexuelle sera particulièrement gâtée, car disons-le de suite, une bon tiers du film est compose de plans très chauds de jeunes filles en bikini ou très très dénudées, focalisant notamment sur la plastique de Jenna Jameson, porno-star culte qui tient la tête d'affiche. Un 2ème tiers est rempli de scènes à l'humour potache et de clins d'oeil aux films d'horreur et aux séries B (ou Z). Enfin le dernier tiers sera gore, sanglant et saignant à souhait.

Mixez puis secouez ces 3 potions, et ne laissez surtout pas reposer, vous obtenez alors Zombie Strippers, un mélange réussi entre Planet Terror (pour le côté grindhouse-action), Brain Dead (côté gore-kitsch), Scary Movie ou autre (côté grotesque-humour-débilisant...), et Showgirls ou Sex Intentions (pour le coté sexy très affirmé).


Jenna Jameson


Sans prétention, totalement décomplexé et finalement complètement jouissif - surtout pour les (a)mateurs de chair (plus ou moins fraîche ici selon l'état de décomposition des jeunes filles) - Zombie Strippers fait plaisir à voir et nous embarque sans temps mort dans son euphorisant crescendo trash. Purement divertissant, le film n'en est pas moins soigné au niveau de la photo, des maquillages, mais aussi du casting...

En guest star et second rôle principal, nous retrouvons avec un certain plaisir Robert Englund (qui a incarné Freddy Krueger dans toute la saga de Nightmare on Elm Street). Et puis surtout, nous découvrons un chouette panel de magnifiques actrices strip-teaseuses qui ne peuvent laisser indifférents, physiquement parlant (elles sont d'ailleurs bien meilleures strip-teaseuses qu'actrices, ce qui tombe à merveille pour ce film). Leurs danses survitaminées et outrancièrement sexuelles se transforment progressivement en improbable chorégraphies assoiffées de chair humaine testostéronée alléchée par tant de fesses et de seins exhibés. Jenna Jameson, porno-star décoiffante, en surprendra plus d'un par sa prestation dans Zombie Strippers, avec son corps aux formes parfaites se déhanchant nu et se trémoussant couvert de blessures sanguinolentes.

Ce que l'on peut aussi noter et qui n'est pas si idiot, c'est la base et l'aboutissement final du film, seuls points forts scénaristiques d'une histoire qui patauge le reste du film dans la complaisance et la gratuité. Le contexte du film, ce sont les U.S.A de Bush au pouvoir, première puissance mondiale, sur-armée et menant guerres à gogo dans toutes les régions du globe: une allusion directe et une dénonciation brève, mais mordante, des conflits actuels en Iran, Irak, et Afghanstan notamment. Sans oublier d'évoquer les désaccords de fond avec des pays comme la France ou le Canada. L'entreprise meurtrière du film avec la tentative d'élever des zombies (merci Romero) mène à ce dont on pouvait se douter: le carnage qui a sévi dans le laboratoire et la propagation de l'épidémie auront été volontaires et parfaitement calculés par un scientifique véreux...

Zombie Strippers, loin d'être un film culte, marquera tout de même les esprits avec ses strip-teases de zombies en chaleur. Il est d'ailleurs étonnant que le film, vraiment sexy et affirmément gore, n'est pas plus été censuré en France par une interdiction aux plus jeunes spectateurs, comme ça a été le cas partout ailleurs (et nous parlons bien de la version intégrale uncut...). Unique en son genre, loin des sentiers battus tout en jouant avec l'attirail complet des stéréotypes de films orientés sur l'horreur ou sur le sexe, Zombie Strippers peut vous faire passer un excellent moment, surtout entre ami(e)s, et avant tout entre fans de films malicieusement crétins et hautement jubilatoires.


Robert Englund


NOS HUMEURS

Avant Zombie Strippers:

Pendant Zombie Strippers:

Après Zombie Strippers:  :0004:


Jenna Jameson


LA NOTE SUR 10

7



Roxy Saint et Robert Englund


TAGS

CINEMA NORD-AMERICAIN / COMEDIE HORRIFIQUE / EPIDEMIE ET VIRUS / EROTICO-GORE / EROTIQUE / GORE / HUIS CLOS / MORSURE / PORNO-STAR OU STAR DE FILM X /  SEXY / STRIP-TEASE / ZOMBIE ET MORT-VIVANT


Jenna Jameson


BONUS PHOTOS DE JENNA JAMESON

Pour finir cette critique, quelques images sexy de la porno-star de Zombie Strippers, l'actrice Jenna Jameson...


Jenna Jameson


Jenna Jameson


Jenna Jameson


Commenter cet article

Bruce Kraft 12/08/2009 20:49

De la bombasse qui mange de la chair humaine? génial!!